Etablissement Public d’Aménagement Universitaire de la Région Ile-de-France

MENU
Construction du bâtiment d’enseignement mutualisé (BEM) pour l’École Polytechnique

Construction du bâtiment d’enseignement mutualisé (BEM) pour l’École Polytechnique

Présentation
Le futur Bâtiment d’Enseignement Mutualisé (BEM) incarne le rapprochement de grandes écoles d’ingénieurs au sein du site de Palaiseau, sur le campus de l’Ecole Polytechnique.

Dans le cadre de l’opération Campus Saclay, les grandes écoles d’ingénieurs françaises se dotent d'un lieu emblématique en créant, au coeur du quartier de l’École Polytechnique, un bâtiment d’enseignements mutualisés pour ses membres présents sur le plateau.

Construit sur le plateau de Saclay, ce bâtiment sera commun à plusieurs écoles : l’École Polytechnique, ENSTA, ENSAE (Institut polytechnique de Paris), Mines Paris Tech PSL (Université PSL), Agro Paris-IOGS (Université Paris Saclay)  pour héberger les programmes pédagogiques coproduits.

Véritable lieu de rencontre et de fertilisation des savoirs entre les enseignants, les étudiants et les chercheurs, le programme immobilier doit susciter et faire naître de nouvelles synergies. Cet espace fait l’objet d’un programme ambitieux, sur les performances énergétiques visées aussi bien que sur l’aspect architectural. Il prévoit des espaces pour favoriser l’animation de la vie de campus et les rencontres. L’espace est ouvert à la fois sur l’intérieur et l’extérieur grâce à sa grande façade vitrée.

Mission Epaurif : maîtrise d’ouvrage déléguée de l’opération, l’École Polytechnique assurant le pilotage général du projet et le lien avec les autres écoles.

Grandes lignes du programme
D’une superficie de 10 000 m2, le bâtiment d’enseignements mutualisés de Paris- Saclay pourra accueillir 2 000 étudiants et 150 personnels. Ses différentes fonctions seront organisées de façon très géographique.

Au rez-de-chaussée les différentes fonctions présentes seront délimitées par 4 aires. La façade ouest abritera l’entrée, l’espace d’accueil et un commerce de café-sandwicherie. Au sud-est, les espaces pédagogiques seront conçus pour être polyvalents et interactifs. Ils seront innovants et permettront le télé-enseignement et les visio-conférences.

Le bâtiment hébergera plusieurs petits amphithéâtres dans sa partie centre-est et un grand au nord-ouest. Les différents lieux de vie seront reliés par un maillage de passerelles. Les bureaux des enseignants, les salles de cours et autres fonctions supports se situeront aux niveaux supérieurs. Les locaux techniques et un parking de 49 places prendront place au sous-sol.

ACTEURS DU PROJET

  • Maîtrise d’ouvrage : École Polytechnique
  • Mandataire maîtrise d’ouvrage : Epaurif
  • Utilisateurs : École Polytechnique, Institut Mines-Télécom, AgroParisTech, ENSAE Paris, ENSTA Paris, IOGS
  • Maîtrise d’oeuvre : Groupement constitué de trois cabinets d’architectes Sou Fujimoto Architects, Nicolas Laisné, Dimitri Roussel, OXO Architectes et de bureaux d’études techniques EGIS Bâtiment, Franck Boutté Consultants, Jean-Pierre Lamoureux
  • Programmiste et Assistant à Maîtrise d’Ouvrage HQE : Mott MacDonald
  • Entreprises attributaires : CARDINAL EDIFICE, CONSERTO, ROUX FRERES, ELECTROFLUID, ENGIE INEO, THYSSENKRUPP

CHIFFRES CLÉS

  • 37,83 M€ TTC de budget TDC
  • 9 250 m² de surface de plancher

DATES CLÉS

  • Novembre 2012 : Convention de financement entre le ministère de l’Éducation Nationale, des Études Supérieures et de la Recherche (MENESR), l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et l’École polytechnique
  • Février 2015 : Convention tripartite (État, École polytechnique et Epaurif) conférant à l’Epaurif la maîtrise d’ouvrage déléguée
  • Mars 2015 : Désignation de l’équipe lauréate de maîtrise d’oeuvre
  • Octobre 2015 à août 2017 : Études de conception
  • Août 2017 : Publication des marchés de travaux
  • Janvier à Juin 2018 : Déclarations d’infructuosité et lancement de procédures négociées
  • Juin 2018 : Remise des offres
  • Novembre 2018 : Obtention du complément de budget
  • Décembre 2018 : Attribution des marchés de travaux
  • Janvier 2019 a: Lancement de l’exécution des marchés de travaux
  • Fin 2020 : Achèvement des travaux de gros œuvre