Aller au contenu

Etablissement Public d’Aménagement Universitaire de la Région Ile-de-France

Renaissance universitaire du site de Censier

Renaissance universitaire du site de Censier (mise à jour le 30 Avril 2024)

Présentation

Après le transfert des services et étudiants de l’Université Sorbonne Nouvelle vers le nouveau site de Nation Picpus dont les travaux ont été réceptionnés par l’Epaurif en mai 2022 et dans l’attente d’une future opération de curage, dépollution et démolition partielle du site de Censier lui-même, le bâtiment qui devait à l’origine être condamné pendant deux ans, le temps de la réalisation des études de conception, ne restera finalement pas portes closes.

Mission Epaurif : mandat de maîtrise d’ouvrage 

Grandes lignes du programme

Désireux de s’insérer dans une démarche sociale et solidaire, à un moment de grandes tensions sur le marché immobilier, l’Epaurif a réalisé une étude de programmation des potentialités du site de 25 000 m², répartis sur 5 bâtiments. Celle-ci confirmait la possibilité d’accueillir un public varié, principalement réparti en cinq typologies de programmation identifiées :

  • Tiers lieux accueillant 
  • Activités médico-sociales 
  • Ouverture au public 
  • Formation et recherche
  • Relogement des services administratifs de l’Etat

Ces études de programmation ont conduit au lancement d’un appel à projets à l’été 2021 dont Plateau Urbain, coopérative d’urbanisme transitoire, a été lauréate.
Prenant en main le site dès sa libération, Plateau Urbain a accueilli les premiers occupants dès le premier jour, d’autres occupants ont pris place progressivement jusque l’été 2022 conduisant à une pleine occupation du site à la rentrée de septembre : accueil de plus de 180 structures (environ 100 du monde de la solidarité, santé, écologie ou économie sociale et solidaire, et 80 structures du monde culturel) et de plus de 2 000 étudiants.
Suite à l’avis favorable de la commission de sécurité (visite du 17 mai 2023), le site a ouvert plus largement au public à compter de l’été et surtout de septembre 2023, autour d’une programmation culturelle et festive, de la cantine couplée à une boutique Emmaüs, une cour intérieure et d’autres espaces à découvrir.

Parallèlement à cette opération d’urbanisme transitoire, l’Epaurif prépare le curage et le dépollution des bâtiments historiques dans la perspective du projet de restructuration du site de Censier afin d’y accueillir de nouvelles activités universitaires au cœur du grand Quartier Latin parisien. Les universités Panthéon-Assas et Sorbonne Université ont été désignées comme futurs bénéficiaires de cette emprise. 

Plusieurs études ont été menées en 2022 et en 2023 pour définir les grandes orientations et principes de transformation du site, au regard notamment de son insertion urbaine, des aspects patrimoniaux et mémoriels, des capacités de surélévation et d’extension, des règles d’urbanisme avec notamment l’évolution du Plan Local d'Urbanisme (PLU) parisien en PLU bioclimatique. 

A l’appui de ces études et de diagnostics techniques (géotechnique, structure), des études de faisabilité ont été initiées afin de vérifier l’adéquation entre les concepts programmatiques des deux universités et les contraintes capacitaires, techniques, architecturales, patrimoniales, urbaines, réglementaires du site tout en favorisant la sobriété carbone et énergétique de l’opération. Pour cela, très en amont des études de conception, et, dès la phase de programmation, une étude d’analyse du cycle de vie (ACV) a été réalisée afin, d’une part d’analyser l’état existant du site au titre de ses performances carbone, puis d’autre part, de définir des orientations de projet au stade des études de faisabilité qui tiennent compte de la performance carbone de chacun des scenarii de faisabilité étudié. 

Les études de faisabilité tiennent compte de la sobriété, de l’efficacité énergétique, du recours aux énergies renouvelables, du confort d’été, du recours indispensable à la végétalisation, et ont pour objectif d’aller au-delà de la RE2020 sur les seuils de l’enseignement secondaire afin d’anticiper les évolutions de la réglementation environnementale.

Ces études de faisabilité ainsi que les échanges avec les services ont permis de réaliser un préprogramme, de démarrer l’élaboration des dossiers réglementaires (dossier d’expertise, de labellisation, évaluation socio-économique) et permettront de poursuivre les études préalables en élaborant le programme technique détaillé. 

  • Maitre d’ouvrage : Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
  • Mandataire : Epaurif
  • Financeur : Etat
  • Assembleur et gestionnaire du site: Plateau Urbain
  • Maîtrise d'oeuvre (curage, désamiantage, dépollution) : ARTELIA
  • Assistant à Maîtrise d'Ouvrage (AMO) programmation : Filigrane - IN4 - Eegenie (jusqu’à la mission préprogramme)
  • AMO aménagement du site : Grahal Conseil (étude patrimoniale et mémorielle), AIA Ingénierie (analyse du cycle de vie - ACV), Lacagne & Stafie (Analyse et stratégie sécurité incendie), Filigrane (étude de parangonnage),Citizing (évaluation socio-économique)
     
  • Surface : 25 000 m² Surface De Plancher (SDP) répartis en 5 bâtiments : Parcelle de 8 878 m²
  • Environ 180 structures occupantes :
    • 100 structures du monde de la solidarité, la santé, l’écologie et l’économie sociale et solidaire
    • 80 artistes, artisans et acteurs culturels
  • + de 2 000 étudiants :
    • environ 2000 de l'Université Paris 1Panthéeon-Sorbonne
    • 100 de l’université PSL
    • 100 élèves de l’ESAJ
    • 80 élèves de l’école Être
  • 2022 : poursuite du recueil des besoins de Sorbonne Université, réalisation d’une étude de parangonnage, réalisation d’une étude urbaine, d’une étude patrimoniale, d’une étude d’analyse du cycle de vie (ACV) des bâtiments existants, et d’études techniques complémentaires (sécurité incendie, structure, géotechnique). Lancement des études de faisabilité.
  • 26 avril 2022 : Notification du marché de maîtrise d'oeuvre pour le curage/désamiantage
  • 1er juin 2022 : Démarrage de l’occupation temporaire Césure
  • T2 2022 à T1 2024 : Réalisation des études pour le curage/désamiantage du site
  • 2023 : poursuite des études de faisabilité, rédaction du préprogramme, élaboration de l’évaluation socio-économique, premiers échanges avec services instructeurs (ville de Paris, Etat) sur les enjeux patrimoniaux, architecturaux et de conformité au futur PLU bioclimatique de Paris.
  • 31 mai 2025 : Fin de l’occupation temporaire puis notification du marché de travaux de désamiantage
  • T3 2025 : Démarrage des travaux de curage/désamiantage
  • T1 2027: Réception des travaux de curage/désamiantage