Etablissement Public d’Aménagement Universitaire de la Région Ile-de-France

MENU
Restauration du pavillon des reptiles du Muséum National d’Histoire Naturelle

Restauration du pavillon des reptiles du Muséum National d’Histoire Naturelle

Présentation

Construit en 1874, le Pavillon des reptiles de la ménagerie du jardin des plantes du Museum National d’Histoire Naturelle (Paris, 5e arrondissement) est un bâtiment classé au titre des monuments historiques depuis le 24 mars 1993 (au même titre que les bâtiments, murs et jardins du Jardin des plantes). La vétusté du bâtiment et de son mobilier zoologique a conduit à sa fermeture en janvier 2019. Le Museum National d’histoire Naturelle souhaite profiter de la restauration de l’édifice pour remettre en valeur la dimension patrimoniale du site, proposer un nouveau parcours de médiation zoologique innovant, et améliorer la performance énergétique du bâtiment.

Mission Epaurif : mandat de maîtrise d’ouvrage

Grandes lignes du programme

Un objectif de réduction des consommations d’énergie de 75% est notamment visé (ce bâtiment était jusqu’à sa fermeture le plus énergivore de la ménagerie), sur une opération de travaux qui s’inscrit par ailleurs dans la démarche Bâtiments Durables Franciliens. La démarche poursuit des ambitions qui s’étendent au-delà de l’aspect environnemental (gestion du projet, cohérence avec le territoire, accessibilité, économie sociale et solidaire, confort…). Le suivi de la démarche, animé par l’association Ekopolis, s’organise de la conception à la réalisation et se poursuivra deux ans après la mise en exploitation. Dans les étages, des locaux spécifiques seront aménagés pour les activités de la ménagerie (espaces de reproduction des proies et des espèces, salle de soin animalier, etc.) et des espaces tertiaires remis à neuf.

Acteurs du projet

  • Maître d’ouvrage : Muséum National d’Histoire Naturelle
  • Mandataire de la maîtrise d’ouvrage : Epaurif
  • Maîtrise d’œuvre (architecte) : Charlotte Hubert, Architecte en chef des monuments historiques (H2O architectes)
  • Maîtrise d’œuvre (scénographie) : Agence Nathalie Crinière (mandataire) / Tania Hagemeister / Gélatic / La Méduse
  • Expert Vivariums : BLC Zootech
  • Programmiste muséographe : Abaque (mandataire) / Filigrane programmation/ Ecoprogrammation
  • Bureau de contrôle : Alpha Contrôle
  • Coordonnateur de sécurité et de protection de la santé : Degouy

Chiffres clés

  • 5 salles de médiation zoologiques (540 m²)
  • 49 espèces présentées dans 22 vivariums dont 10 adaptés dans le mobilier historique et un bassin historique.
  • 180 m² pour les coulisses zootechniques
  • 300 m² d’espaces tertiaire
  • Budget : 14,4 M€ (toutes dépenses confondues)
  • Financement : 100% MNHN

Dates clés

  • 2022 :
    - Démarrage des études de conception (bâtiment, scénographie, zootechnique)
    - Dépôt de la demande d’autorisation de travaux (Direction Régionale des Affaires Culturelles, Commission des sites, Préfecture de Police)
  • 2023 :
    - Obtention de l’autorisation de travaux,
    - Consultation des entreprises de travaux,
    - Démarrage des travaux
  • Ouverture prévue début 2025